Extrait de Hanuman N°4, Automne 2001.                Et aussi : Hanuman N°5
                                                                                                         Hanuman N°6

retour à la liste

La paix dans le Monde

                                                                                                                                                                                                               

PAROLES DE RAMDAS

Hommage au Mahatma Gandhi

[Texte paru dans The Vision du mois d'Octobre. Le Mahatma Gandhi fut un saint en même temps qu'un homme politique très impliqué dans le bien-être des pauvres gens et des opprimés. Il était aussi un exemple de Vérité, de non-violence, de sacrifice, de simplicité et d'humilité. Ce texte est publié comme une contribution à la paix du monde.]

Présenter par des mots le personnage connu du monde entier qu'est le Mahatma Gandhi, serait comme essayer de présenter la lumière du soleil avec une chandelle, tellement le nom et la vie du Mahatma sont devenu courants parmi tous les peuples du monde. Quand nous nous occupons de la vie et des enseignements de grands saints tels que lui, notre entreprise n'est pas de critiquer, mais d'apporter un hommage de grand coeur à leur grandeur spirituelle.

Le Mahatma Gandhi, en quelque domaine que se soient appliquées ses activités, fut essentiellement un homme de Dieu ~ un homme dont la vertu et le pouvoir suprêmes se trouvaient dans la magnifique influence qu'il eut d'éveiller l'humanité aux vérités éternelles, et de la conduire au sommet de la culture morale et spirituelle. Il est bien connu que le Mahatma défendait la cause de la non-violence : il la proposait, comme le fit jadis Yudhishtira, comme le plus haut principe de la vie humaine.

A la fois l'Est et l'Ouest ont reconnu en lui un messager de paix sur la terre qui, comme nous pouvons le constater, est déchirée par les querelles, les dissensions et la guerre. Il n'est pas exagéré de dire que l'impact de la vision divine du Mahatma a influencé et transformé des millions d'âmes, aussi bien jeunes que vieux, de toutes nations et races du monde. Sri Krishna dans la Gita dit : " Partout où resplendit la grandeur, là je suis révélé. " Parmi les âmes lumineuses éminentes de notre temps, le Mahatma Gandhi est une incarnation même de la lumière et de la paix divines.

Son ascétisme rigide, son adhésion sans compromis au credo de l'Ahimsa [non-violence], son unique but d'amener la paix et l'harmonie parmi les peuples en guerre dans le monde, sont choses qui le placèrent sur un piédestal élevé pour y être adoré comme le représentant d'un idéal éblouissant proposé à nous comme modèle. La renommée phénoménale du Mahatma s'est répandue dans tous les coins de la terre et son influence puissante commande aux coeurs d'une partie du genre humain, alors qu'il fut un enfant dépourvu d'ego, si simple, et comme non concerné et oublieux de son rang social élevé. Nous pouvons seulement prier pour que son ardent message de bonne volonté, d'amour et de fraternité puisse entrer dans les replis les plus cachés de tous les coeurs humains et enlève à notre monde tout désir de soulever les germes de guerres, dont les chaos signifient désastre et destruction pour la race humaine.

Guerre et Paix

[Extraits de " Présence de Ram ", et " Ainsi parle Ramdas "]

C'est avec les cataclysmes que Dieu élève et manie l'univers pour une évolution qui progresse rapidement vers un état de choses plus élevé. Regardons les choses de ce monde telles qu'elles sont : la création et la destruction sont deux forces jumelles, qui agissent simultanément pour diriger et ajuster l'univers. De par sa nature, le monde est le jeu de ces forces opposées. Il ne faut pas vous imaginer qu'un mode d'action déterminé règne seul et tout le temps. Puisque chaque mouvement s'effectue dans un cercle, il n'y a pas de ligne droite dans le dynamisme du progrès. Les opposés se confondent et les extrêmes se confondent aussi. Le monde de la Nature est devant nous comme une expression combinée de ces forces en conflit engagées pour toujours dans un corps à corps...

Il faut admettre que la guerre ouvre la voie à l'expression des plus nobles vertus et aptitudes inhérentes à l'homme. Les types les plus élevés de la vie humaine sont le résultat des épreuves cruciales et brutales par lesquelles ils ont dû passer. C'est seulement à ce prix que nous voyons l'intellect et le coeur atteindre le sommet de leur évolution.

L'éclatante gloire du jour résulte de sa juxtaposition avec la morne obscurité de la nuit. Le fracas de la guerre meurtrière a produit des héros d'une valeur surnaturelle... a suscité des âmes angéliques qui ont consacré leur vie à soulager les invalides, les blessés et les malades...

En vérité " le mal fait naître le bien " ~ le mal lui-même est un bien lorsque nous voyons que la semence du bien germe dans sa matrice. Le bien et le mal n'ont pas de signes particuliers qui les distinguent. Tout le mal vient de ce que nous voulons les étiqueter selon les préceptes d'une vision étroite ou d'un point de vue individualiste. La mort n'est pas la fin des choses ; on ne peut parler que de mort corporelle, car l'âme éternelle est indestructible. La mort dans le feu d'un idéal élevé libère l'âme et lui donne la connaissance de son immortalité, du royaume de paix et de béatitude absolues.

* * *

Le monde à l'heure actuelle traverse une crise. La vieille civilisation s'écroule. On assiste à un remaniement des valeurs de la vie. La leçon qui peut être tirée de la situation actuelle pour l'humanité est que la soif effrénée du pouvoir et de la possession mène aux luttes et à la guerre, que l'égoïsme, l'avidité et l'orgueil, tant chez les individus que dans les nations, répandent des souffrances et de la misère partout. De ces douleurs que le monde à présent traverse, un nouvel ordre va nécessairement émerger, qui se basera sur une connaissance de l'Esprit universel. Mais cela ne peut se réaliser par des efforts des politiciens, des diplomates et des administrateurs dont les vues sont faussées par d'étroites considérations d'intérêt personnel, national et racial. La transformation ne peut être réalisée que par des saints et des sages... L'amour qui se limite à son pays, la loyauté qui se borne à sa propre race, à sa religion ou à sa communauté, l'attachement à sa seule famille et l'identification du Moi à son propre corps, tout cela découle de l'ignorance qui nous emprisonne dans une cage d'une plus ou moins grande dimension...

Seul l'Absolu est bon. Il est l'unique Pouvoir qui crée et qui détruit les hommes et les autres créatures. L'homme ne peut être en paix avec Dieu et le monde que lorsqu'il regarde toutes les choses et tous les événements comme portant toujours la marque de la bonté suprême... la paix est un état intérieur de l'âme qui s'acquiert par la réalisation de la plus haute vérité, innée dans chaque être humain. La pais est en relation avec l'éternel ; les choses éphémères et passagères du monde ne sont pas capables de l'assurer... sachez que la paix "éternelle est vôtre par droit de naissance. Le royaume de la paix est en vous ; vous êtes la forme et l'expression même s de cette immuable Vérité. Ne cherchez pas à l'extérieur le grand accomplissement de la vie. Goûtez le nectar de la paix dans les profondeurs de votre être. C'est là que réside la lumière divine qui répand de la beauté et de la splendeur sur toutes choses.


PENSÉES

Aux yeux de Dieu, il n'y a point de mal. Nos souffrances ont pour cause l'ego. Le sentiment d'individualité, ou de séparation d'avec les autres, est à la racine de tous les maux apparents. Dieu est toute bonté et tout amour. Si vous pensez à Dieu constamment, vous pouvez être heureux en toutes circonstances. Si vous pouvez considérer que la volonté de Dieu prévaut dans le monde et que tout se passe par Son vouloir, vous ne pourrez voir le mal nulle part, et il n'y aura plus de souffrance pour vous à aucun moment. Voilà ce que Ramdas a vécu.

* * *

Il n'y aura pas de troisième guerre mondiale, c'est certain, il n'y aura pas de guerre mondiale. Vous pouvez l'attester. Quel jour sommes nous , Oui, le 11 octobre 1954 à 14h30, Ramdas fait cette affirmation " pas de guerre mondiale. "

                                                                                                                         Swami Ramdas

________________________________________________________________________________

 

Extrait de Hanuman N°5, Hiver 2001-2002.

 

Cinquantième anniversaire de la prise de Snnyas de Swami Satchidananda

 



PAROLES DE SWAMI SATCHIDANANDA (Traduction)

[Swami Satchidananda se prosterne devant Swami Ramdas et Mataji Krishnabaï, pour le cinquantième anniversaire du jour où il leur consacra sa vie]

OM SRI RAM JAI RAM JAI JAI RAM

Prosternations devant les personnes suprêmes : mes bien-aimés Papa Ramdas et Mataji Krishnabaï


Il y a cinquante ans ce jour, votre amour et votre compassion m'amenèrent à Anandashram et me donnèrent une chance de vous servir vous-mêmes et vos différentes formes visitant l'Ashram, venues de toutes les parties du monde. Vous m'aviez déjà béni avec le saint et tout puissant Ram-Nam, m'assurant que je n'avais qu'à chanter ce Mantra, et que vous feriez le reste. Quoique après un an je demandai à vous quitter pour une vie de contemplation, vous me rappeliez bientôt à vos côtés, et, à travers votre mystérieux chemin, vous m'influenciez de l'intérieur pour que je me conforme à votre volonté au lieu de mener une vie de contemplation. Acceptant votre volonté comme suprême, vous me donnâtes et la force nécessaire et les conseils pour vous servir au mieux de mes capacités ; et je me plus dans un tel service. Votre service me donna une vision plus large, l'expérience que tout m'était personnel, et tint mon mental calme et serein. Vous avez déversé sur moi l'ambroisie de l'amour à travers vos divines formes, et aussi à travers vos milliers d'enfants répandus tout autour du monde ; et ainsi vous m'avez noyé dans cet océan d'amour. Puisse votre main protectrice être toujours sur ma tête, me bénissant, me guidant, et m'élevant jusqu'à m'amener jusqu'à vous.

Toujours votre enfant, Satchidananda.

Anandashram, 26 janvier 1999

OM SRI RAM JAI RAM JAI JAI RAM

PENSÉE


De tous côtés nous voyons poindre l'aube qui annonce une conscience universelle ; d'une façon subtile et irrésistible elle perce à travers les idéaux mineurs qui ont jusqu'à ce jour influencé les affaires du monde. Le glorieux soleil de l'esprit d'harmonie, dont les rayons répandaient jadis leur éclat salutaire et ennoblissant, dissipe de nouveau l'obscurité de l'ignorance dans le cœur de l'humanité. Tous admettent que ce soleil s'est levé en Orient. Ce soleil de sagesse éternelle a été parfois, pour une période plus ou moins longue, obscurci par de sombres nuages. Mais à présent nous voyons que ces nuages sont dispersés par la main bienfaisante de la Providence ; car nous sentons déjà la chaleur, la lumière et l'éclat de cet astre éternellement radieux.

                                                                                                              Swami Ramdas

 

___________________________________________________________________________________

 

Extrait de Hanuman N°6, Printemps 2002.

 

Le Gourou

 

PAROLES DE SWAMI RAMDAS :

Le gourou ou Maître spirituel, est-il nécessaire ?


  Beaucoup de gens se demandent si un Gourou est indispensable. Certains affirment avec véhémence qu'il n'est pas du tout nécessaire au progrès spirituel de l'aspirant, et que l'effort personnel de celui-ci est suffisant. D'autres déclarent avec la même énergie que sans la grâce et la direction d'un Gourou aucun progrès spirituel n'est possible, quel que soit l'effort de celui qui cherche. Avant de discuter cet important sujet, il est essentiel de comprendre le vrai sens du mot " Gourou ".

  Le Gourou est celui qui éveille l'esprit endormi du chercheur à la connaissance du Moi immortel, ou Dieu. Il est le guide et le conducteur. Il est la Vérité personnifiée. Il communique la connaissance la plus haute en amenant la pensée du chercheur à la compréhension d'une vie immortelle. Le Gourou est celui dont la vie est mêlée à la Vie de Dieu, qui est enivré par la béatitude de l'Éternel et dont le cœur déborde de compassion et d'amour pour toutes les créatures du monde. Le contact, la compagnie ou même seulement la vue d'une personnalité si grande et lumineuse apportera tout de suite un indescriptible sentiment de soulagement à l'âme qui lutte, et la mettra sur le chemin de l'immortalité, de la paix et de la béatitude. Que dit le Gourou à l'âme inquiète ? Il l'exhorte : " Rentre en toi-même et contemples-y la splendeur et la gloire de la Vérité éternelle. C'est là que se trouve ta demeure ultime de paix, de bonheur et de délivrance. C'est là que tu trouveras la vie qui ne change jamais, mais qui toujours sanctifie et bénit. Sois en harmonie avec cette Réalité, si tu aspires sincèrement à la réalisation la plus élevée de la vie. " C'est ainsi que le Gourou t'éveille; après, tu restes éveillé à jamais. Telle est la véritable conception d'un Gourou.

  Pour en revenir à notre question, considérons s'il est possible pour une personne d'évoluer physiquement, mentalement et spirituellement sans l'aide d'un maître. Il est généralement admis que le développement sur les plans mental et physique nécessite l'aide d'un guide très expérimenté. Telle est la loi de la nature, qui reste vraie quand il s' agit de réveil et de progrès mental et physique. Se moquer de cette loi universelle et la nier en matière spirituelle, c'est négliger délibérément les enseignements résultant de notre propre expérience. Depuis le moment de la naissance de l'enfant jusqu'à sa mort, au cours des étapes passant de sa croissance à son âge mûr et à sa vieillesse, il devient inévitablement et tour à tour l'élève et le maître.

  Celui qui nie la nécessité d'un maître assume lui-même invariablement le rôle du maître. Ceci est un paradoxe que lui seul pourrait éventuellement expliquer. Il est incontestable qu'une mère, un professeur, un expert ou un saint de grande envergure sont responsables de la lumière qui pénètre dans le coeur, la tête et l'âme d'un être humain. Si nous étudions avec une vision claire la vie de tous les grands hommes du monde, aussi bien dans le passé que dans le présent, nous ne manquerons pas d'observer qu'une impulsion constante les a poussés vers le bien, illuminant et façonnant à leur insu leur carrière.

  Ce pouvoir a parfois agi d'une façon si subtile et si mystérieuse que celui qui en bénéficie aurait parfois de la peine à le reconnaître. Ces cas sont heureusement très peu nombreux et concernent ceux qui prétendent qu'un Gourou, ou maître spirituel, est superflu. Se basant sur cette affirmation, beaucoup de gens ignorants, qui n'ont ni l'initiative ni l'humilité nécessaire à l'aventure spirituelle, répètent comme des perroquets de telles affirmations, sans se rendre compte que, ce faisant, ils acceptent aveuglément et inconsciemment ces instructeurs. Mais ceux qui sont nettement conscients de la transformation exercée sur eux par une grande âme qui a apporté dans leur vision de l'éphémère le sens des valeurs éternelles de la vie déclarent hardiment que, sans le contact du maître spirituel, une âme dans l'erreur n'a pas d'espoir.

  À la lumière de cette présentation du problème, tous ceux qui veulent réfléchir peuvent juger par eux-mêmes si un Gourou est ou non nécessaire au progrès de l'âme vers Dieu.

PENSÉE

" Vous devez savoir une fois pour toutes que, comme acteur individuel, vous n'existez pas. C'est une seule Shakti (ou Énergie divine) qui contrôle et guide tous les mouvements et changements qui s'effectuent dans le monde. Vous êtes un instrument actionné par le pouvoir de Dieu ; vous êtes l'expression véritable de Dieu ; vous êtes Dieu Lui-même. "

" Confiance, vous êtes divins. Même si vous ne le savez pas. Même si vous ne voulez pas le savoir. "

                                                                                            Swami Ramdas